Matière molle 

 

Solide ou liquide

Beaucoup de milieux naturels sont des dispersions de petites particules dans un liquide. Les sols que nous cultivons et sur lesquels nous marchons sont des dispersions de particules dans une phase aqueuse. La séparation du solide et du liquide est très difficile, alors qu’il s’agit pourtant de phases distinctes et non d’un mélange à l’échelle moléculaire : il faut chauffer à haute température pour extraire la phase aqueuse.


 

Les dispersions peuvent être dans un état fluide, pâteux ou solide, suivant les interactions entre particules dispersées. Lorsque les particules sont complètement séparées par le liquide et lorsqu’il y a suffisamment de liquide pour permettre leurs mouvements relatifs, les dispersions sont dans un état fluide. C’est le cas des eaux naturelles, des boues et aussi de dispersions plus concentrées comme le sang. D’autres dispersions sont des pâtes ou des solides, parce que les particules sont agrégées, et forment un réseau qui traverse tout le matériau. C’est le cas des sols argileux, des pâtes dentifrices, des peintures et des ciments en cours de prise. Les propriétés mécaniques des pâtes dépendent de la force des interactions de contact entre particules. En effet, pour déformer ou faire couler la pâte, il faut briser les contacts et les reformer.

 

Manips' associées au thème "Solide ou liquide"